IL GIORNALE DEL VINO

Confirmation: maison Albert Morot à Beaune.

Posted in Andar per Cantine, Articles en français, Aziende da conoscere, Degustando, Vini francesi by Patrick Maclart on marzo 17, 2009

Arnaud CHOPPIN a repris le flambeau de Mademoiselle Françoise CHOPPIN, sa tante, qui a dirigé ce beau domaine durant des décennies. Mademoiselle CHOPPIN avait certes du caractère, mais s’avérait être une hôte délicieuse. Quelques repas ensemble m’ont fait passé d’excellents moments.

Depuis, le style des vins a quelque peu changé. Les extractions sont plus fortes, les tannins plus appuyés, mais le vin n’a rien perdu de sa personnalité. Le style s’est modernisé mais la volonté d’élaborer un grand vin est toujours présente. Comme dans les bonnes maisons, la tradition a fait un mariage de raison avec le progrès. Le résultat : une gamme de vins profonds et savoureux.

Ce domaine d’une dizaine d’hectares s’étend sur les plus beaux climats de Beaune : Bressandes, Teurons, Toussaints, Cent Vignes, Marconnets. Il possède aussi une superbe vigne à Savigny, la Bataillière.

Contrairement à ce qu’on lit dans le Parker, les vins ne sont pas bon marché. Toutefois, par leur originalité, leur qualité de haut vol et le soin qui leur est apporté, ils méritent leur prix. Je n’ai jamais rien dégusté de décevant chez Albert Morot. L’habillage sobre souligne l’élégance et la classe de ces vins.

Je retiens dans la pléïade des 1ers crus disponibles en millésime 2006 (six) :

le Beaune 1er cru « Marconnets » à la robe sombre, au nez distingué et profond, plus minéral que fruité. La bouche « terroite », c’est franc et droit. L’attaque et le développement sont énergiques, Les tanins sont beaux, avec une superbe expression en finale. De garde, un Beaune qui “pommarde”.

le Beaune 1er cru « les Grèves » riche, au nez de fruits noirs et à la longueur impressionnante (le meilleur pour moi). Ca souffle dans les voiles !

le Beaune « Cent Vignes » au nez variétal avec de jolies notes de myrtilles. La bouche a l’attaque marquée par la chauffe du fût, développe bien sur un vin à la bonne acidité. Bonne amplitude, tanins présents, belle harmonie d’ensemble, notes acidulées.

le Beaune 1er cru « Bressandes » plus parfumé que les précédents, avec des flaveurs rappelant la fraise, et une rondeur en bouche très agréable, comme une caresse.

Je n’ai pas noté le Savigny “la Bataillière”.

Patrick Maclart

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: